Acheter une Renault 15 ou 17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Acheter une Renault 15 ou 17

Message  florian le Ven 29 Avr 2011 - 18:30

Leçon claire, simple et efficace. cheers
Merci l'expert pour cet éclairage Idea (je parle pour ma lanterne) geek
avatar
florian
Pilote champion du Pays Basque !
Pilote champion du Pays Basque !

Messages : 1714
Age : 56
Localisation : Hasparren

Revenir en haut Aller en bas

Acheter une Renault 15 ou 17

Message  Alban le Ven 29 Avr 2011 - 17:57

Vous voulez acheter une Renault 15 ou une Renault 17 ?
Une phase 1 ou une phase 2 ?

Voici un petit résumé de ce qu'il faut savoir avant d'acheter une R15 ou une R17.
En 8 leçons, vous voici incollable (ou presque) sur ces beaux coupés Renault des années 70. Very Happy



1 – Reconnaître une R15 et une R17 (au premier coup d'oeil ) :

La R15 (verte): Grande vitre latérale arrière.
La R17 (orange): Petite vitre latérale cachée derrière une persienne triangulaire.






2 – Reconnaître une "Phase 1" et une "Phase 2" (au premier coup d'oeil) :

Phase 1: Fabrication de Mars 1971 à Février 1976.
Phase 2: Fabrication de Février 1976 à Février 1979.

Face avant Phase 1 (calandre chromée) :


Face avant Phase 2 (calandre peinte) :




Face arrière Phase 1 (petits feux) :


Face arrière Phase 2 (grands feux) :




Tableau de bord Phase 1 (avec casquettes) :


Tableau de bord Phase 2 (plat) :




Sellerie Phase 1 (appui-têtes en option):


Sellerie Phase 2 (sièges pétales identiques A310):




3 – Types et Motorisations :

R15 TL, phases 1+2 (R1300) : 1289 cm3, 68 ch SAE, carburateur, 4 vitesses (ou autom.).
R15 GTL, phase 2 (R1300) : 1289 cm3, 68 ch SAE, carburateur, 4 vitesses (ou autom.).
R15 TS, phase 1 (R1302) : 1565 cm3, 102 ch SAE, carburateur, 4 vitesses (ou autom.).
R17 TL, phase 1 (R1312) : 1565 cm3, 102 ch SAE, carburateur, 4 vitesses (ou autom.).
R17 TL découvrable, phase 1 (R1322) : 1565 cm3, 102 ch SAE, carburateur, 4 vitesses (ou autom.).
R17 TS, phase 1 (R1313) : 1565 cm3, 120 ch SAE, injection, 5 vitesses.
R17 TS découvrable, phase 1 (R1323) : 1565 cm3, 120 ch SAE, injection, 5 vitesses.
R17 TS, phase 2 (R1318) : 1647 cm3, 111 ch SAE, injection, 5 vitesses (ou autom.).
R17 TS découvrable, phase 2 (R1328) : 1647 cm3, 111 ch SAE, injection, 5 vitesses (ou autom.).
R17 Gordini, phases 1+2 (R1317) : 1605 cm3, 120 ch SAE, injection, 5 vitesses.
R17 Gordini découvrable, phases 1+2 (R1327) : 1605 cm3, 120 ch SAE, injection, 5 vitesses.



4 – Production :

R1300 : 170561 véhicules produits.
R1302 : 32177 véhicules produits.
R1312 : 50190 véhicules produits.
R1322 : 6568 véhicules produits.
R1313 : 7502 véhicules produits.
R1323 : 2223 véhicules produits.
R1318 : 11288 véhicules produits.
R1328 : 8645 véhicules produits.
R1317 : 1890 véhicules produits. (Nombre de véhicules recensés actuellement: 44 )
R1327 : 1138 véhicules produits. (Nombre de Véhicules recensés actuellement: 42 )



5 – Evolution (en France):

1971 : En Mars, début de fabrication de la R15TL (R1300) et de la R17TL (R1312). Elle arbore le nouveau logo de la Régie, le "Kent", qui sera interdit quelques mois plus tard car déjà déposé par une marque américaine (il en sera de même pour la R5). Il sera remplacé par le logo "Vasarely" (du nom de l'artiste qui l'a créé). Mais les premières voitures sorties de la chaîne de Maubeuge, garderont le logo interdit (assez rare aujourd'hui). Il existe déjà 10 teintes de carrosserie, dont certaines sont flamboyantes (rouge, jaune, orange, vert prairie, bleu ciel ...), c'est le début des années 70 !
En octobre, début de fabrication de la R15 TS. (R1302), et présentation au salon de Paris des nouveaux coupés. La R15 et la R17 s'affichent au grand public, c'est la fin des voitures noires, grises ou blanches conduites par des personnes en costumes sombres, la non-conformité s'exhibe !

1972 : En janvier, début de fabrication de la R17TS (R1313).
En septembre, début de fabrication de la R17TL Découvrable (R1322), et des R17TS Découvrables (R1323). Boite automatique en option sur la R15.

1973 : En juillet, fin de production des R17TS (R1313), et des R17TS Découvrables (R1323).
En septembre, apparition de la R17TS Injection (R1317), c'est en fait la future R17 Gordini (seul le logo sur le hayon est différent), les commerciaux de l'époque ont préféré retarder la diffusion de appellation officielle "Gordini" de la R17TS Injection, pour ne pas faire d'ombre à la R12 Gordini encore au catalogue. Elle sera fabriquée également en version découvrable (R1327).
Compte tour sur la R15TS, et interrupteur de vitres électriques désormais sur la planche de bord.

1974 : Le capot avant se voit ajouter un bossage, le monogramme sur le hayon est maintenant en une seule partie. Glaces arrières devenues fixes et tapis de sol en moquette sur la R17. Nouveau dessin des panneaux de portières. La R17 TS injection peut enfin arborer fièrement son nouveau patronyme, elle devient la R17 Gordini.

1975 : En octobre, fin de fabrication des R15 TS (R1302), des R17TL (R1312), et des R17TL Découvrables (R1322). Climatisation et direction assistée en option.

1976 : En janvier, début de production des R17 TS "phase 2" (R1318).
En février, fin de production de toutes les R15 et R17 "phase 1", et début de fabrication des R15 et R17 "phase 2". Face avant et arrière remodelées, nouveaux sièges pétales, nouvelle planche de bord, apparition de la R15GTL (R1300). Nouvelle référence pour les R17 TS "phase 2" ( R1318), et R17TS Découvrable "phase 2" (R1328). Nouveau moteur 1647 cm3 dérivé de la R16TX.

1977 : En juillet, fin de production des R17 Gordini "phase 2" (R1317), et R17 Gordini Découvrable "phase 2" (R1327). Carburateur devenu inviolable (vis de richesse scellée)

1978 : Lève-vitres électriques de série et vitres teintées sur R15GTL.

1979 : En février, fin de production des R15TL "phase 2" (R1300), R15 GTL "phase 2" (R1300), R17TS "phase 2" (R1318), et R17TS Découvrable "phase 2" (R1328).

1980 : En Février, présentation du nouveau coupé Renault, la FUEGO, au salon de Genève. Nouvelle voiture, nouvelle époque, les années 80 débutent !



6 - Points à contrôler lors de l'achat :

A vérifier en 1er: La corrosion !
A vérifier en 2nd: ... La corrosion !

Voilà le point noir de ces voitures, surtout sur les versions découvrables. Il faut également remarquer que les phases 2 rouillent plus facilement que les phases 1 (traitement anti-corrosion différent ?). Attention aux restaurations "cache-misère" faites à grands renforts de fibres et de couches de mastic trop épaisses. Sous une belle peinture fraîchement refaite, on a parfois des surprises. Privilégiez des voitures dans leur jus, en peinture d'origine, ou alors, avec un dossier de restauration accompagné de photos.

Mais nous sommes tous pareils, pour ne pas louper "l'affaire du siècle", on a tendance à acheter trop vite.
Personnellement, à prix égal, je conseillerais toujours l'achat d'une R15 très belle, plutôt que d'une R17 en état médiocre.

La motorisation (1300 ou 1600 cm3), fiable et éprouvée, ne pose aucun problème, y compris pour les modèles à injection électronique. Le système D-Jetronic de Bosch est réputé fiable.

Voici quelques exemples:

Cette voiture semble propre:



Et pourtant ...!
Il faut savoir où regarder.


Le pied de porte est mort, "normalement" cette caisse n'est plus réparable.




Points à vérifier:



1 - Bout de capot avant.
(extérieur et intérieur).
2 - En ouvrant le capot, fond de gouttière et d'entrée d'air.
3 - Intérieur de joue de compartiment moteur.
(mettre la tête très bas dans le compartiment pour mieux voir le dessous du retour d'aile vers le capot,
regarder tout le long, de la cloison de séparation de l'habitacle jusqu'au phare, côtés droit et gauche).
4 - Bas de caisse à l'intérieur du passage de roue, en bas.
5 - Bas d'ailes avants.
(Passer également la main sous l'aile, en haut, paume côté compartiment moteur, vers l'amortisseur,
pour éventuellement sentir une fissure verticale dans le Blackson, signe de corrosion à ce niveau).
6 - Jointure entre aile arrière et support d'amortisseur.
(visible en retirant de dossier de la banquette arrière).
7 - Fond de portières.
(ne pas hésiter à s'allonger par terre pour regarder le dessous).
8 - Derrière les persiennes.
(démontables par l'intérieur de l'habitacle).
9 - Bas du hayon arrière.
(Extérieur et intérieur)
10 - Fond du bac de la roue de secours.
(dans le coffre arrière, retirer la roue).
11 - Sous les joints fixes.
12 - Le plancher avant, sous le pédalier.
(soulever la moquette, ou par le dessous avec un tournevis Twisted Evil )
13 - Equerre de rigidification pour les versions découvrables.
14 - Pied de portière.
(quand c'est cuit, normalement c'est mort !)

Et bien sûr, vérifier les longerons, tous les planchers, et tout ce que vous pouvez !
L'aide d'un aimant est judicieuse pour traquer les épaisseurs anormales de mastic.



7 – Prix d'achat :

Après une période d'oubli dans la mémoire collective, aujourd'hui, les R15 et les R17 sont de plus en plus recherchées, et la côte s'en ressent significativement.
De nombreux articles dans la presse y sont désormais consacrés, des miniatures sont éditées, des stands dans les grands salons nationaux présentent ces modèles, on redécouvre le palmarès sportif des R17, l'esthétique et les couleurs très typées seventies sont aujourd'hui très recherchées.

En 2006, une belle R17TS découvrable phase 1 se négociait 2500 euros. En 2011, comptez largement le double !
La côte est en très forte hausse, et ce sont naturellement les modèles phase 1, et haut de gamme, qui profitent le plus de l'intérêt des acheteurs.

Côte basse : Une épave de R15 (phase 1) complète vaut entre 300 ou 400 euros, une épave de R17 TS injection (phase 1) complète trouvera preneur entre 1200 et 1500 euros.
Côte haute: Vendue en 2009, une R15TL (phase 1) orange en parfait état d'origine est partie pour 4500 euros , et une R17 TS injection (phase 1) blanche restaurée à été vendue 10000 euros.

La côte officielle actuelle est sous-estimée, aujourd'hui, il faut prendre une base de 8000 euros pour acquérir une R17 Gordini phase 1 en bon état.
Les prix étant encore "raisonnables" (par rapport aux R8G et R12G), il faut se dépêcher d'en trouver une (mais malheureusement, elles sont beaucoup plus rares).

Pour résumer, privilégiez une voiture en bon état carrosserie, la mécanique étant facile à réparer et à entretenir.
Sauf pour les pièces spécifiques aux moteurs injections, qui deviennent rares d'où une hausse des prix actuellement.
Faire attention à l'état de la sellerie (c'est assez cher à refaire, surtout les siéges phase 2, identiques que ceux des A310, les prix montent assez vite pour un intérieur en bon état).



8 – Les clubs :

Par chance, il existe 2 clubs spécialisés, possédant chacun, un forum pour les questions/réponses, et une boutique de pièces détachées (réservée aux adhérents).
Vous y trouverez soutien et conseils d'experts pour votre restauration.
Chacun d'eux organise régulièrement des rassemblements, ou des salons, partout en France.

Amicale R15 R17: http://amicale.r15r17.pagesperso-orange.fr

Univ'r15-17: http://univr1517.new.fr


Voili, voilou, vous savez tout ! Y'a plus qu'a ! Very Happy


Dernière édition par Alban le Ven 20 Mai 2011 - 20:25, édité 7 fois

______________________________________________
Fan de R15 et R17 !!
avatar
Alban
Administrateur
Administrateur

Messages : 851
Age : 47
Localisation : DAX

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum